Investissement : tout savoir sur les ETF

Lorsqu’on s’aventure dans l’investissement boursier, le jargon utilisé peut en effrayer beaucoup. Il y a tout un vocabulaire à découvrir. Parmi les termes un peu obscurs, on retrouve la notion d’ETF. Aussi appelés “trackers”, ces placements peuvent intéresser les investisseurs débutants comme les plus confirmés. Envie d’en savoir plus ? Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur les ETF ci-dessous. 

Que signifie ETF ?

Un ETF (Exchange Traded Fund) se définit comme un fonds indiciel cherchant à répliquer le plus fidèlement possible l’évolution d’un indice boursier. Si l’indice progresse, alors la valeur de l’ETF évolue selon la même tendance. Les ETF sont négociés en bourse, comme des actions, à un cours donné. Ils n’ont pas pour objectif de mieux performer que le marché, mais de le répliquer passivement. On observe plusieurs types d’ETF. Parmi eux : 

A lire aussi : Comment coller un grand miroir au mur ?

  • Les ETF liés à une zone géographique ;
  • Les ETF liés aux matières premières ;
  • Les trackers sectoriels, qui sont reliés à un domaine d’activité. Vous pouvez ainsi vous positionner sur des secteurs bien spécifiques : pharmaceutique, technologique, écologique…

Les avantages des ETF 

Facilement accessibles, les ETF comportent de nombreux avantages. Ils vous donnent accès à une variété de titres français ou étrangers, auxquels vous n’auriez pas forcément eu accès sinon. Ils permettent ainsi aux investisseurs de diversifier facilement leurs placements : il leur suffit de passer par un Plan d’Epargne en Actions ou un compte-titres qu’ils possèdent déjà. Ils peuvent alors réaliser plusieurs placements en une seule fois. Au lieu de mettre tous leurs œufs dans le même panier, les ETF offrent la possibilité aux particuliers de profiter des performances d’un ensemble de placements, sans placer tous les risques sur une seule et même entreprise. 

Les démarches semblent simplifiées. Côté coûts, il est également bon de noter que les ETF possèdent des frais de courtage moins élevés que dans le cadre d’un placement classique. Ils ne comportent pas de droits d’entrée. Enfin, la gestion passive des ETF correspond aux investisseurs qui souhaitent mettre en place des stratégies d’investissement long terme. Pour commencer à acheter des ETF, cliquez ici

A lire aussi : Indépendant : pourquoi réserver une place à Meeting Point ?

Les inconvénients à connaître

Les ETF n’ont pas que des bons côtés. Comme tout investissement, il est préférable de se montrer prudent et de n’investir que ce que l’on est prêt à perdre. Car les Exchange Traded Funds peuvent, eux aussi, comporter des risques. L’indice de référence peut varier à la hausse comme à la baisse : il est donc possible de perdre tout son capital investi. Pensez également à vérifier le “tracking error” (ou erreur de réplication), la différence de rendement entre le fonds et l’indice. 

Comment s’y prendre pour investir dans les ETF 

Il faut détenir une enveloppe fiscale pour pouvoir se lancer dans l’investissement en ETF : les enveloppes les plus connues sont le PEA (Plan d’Epargne en Actions), le compte-titres ordinaire (CTO) et les assurances-vie.

Pour conclure, si les ETF correspondent à votre objectif et à votre stratégie du moment, alors ils peuvent s’avérer être un placement avantageux pour votre profil investisseur.