People

Que devient Mylène Farmer ?

Il y a déjà le recours collectif américain contre Nintendo USA lancé en juillet 2019, il y a maintenant aussi le procès français de UFC-Qé Choiser contre Nintendo France. Objet de ces plaintes : The Joy-Con Drift.

C’est à travers elle – Tout en ligne Joy-Con Drift, le procès UFC contre Nintendo France – 23 septembre 2020This is through it – All online Joy-Con Drift, le procès UFC contre Nintendo France – 23 septembre 2020This is through – All online Joy-Con Drift, le procès UFC contre Nintendo France – 23 septembre 2020

Joy-Con Drift

(JCD pour les amis) C’ est le terme, bientôt scientifique, donné par la communauté des joueurs de la console Nintendo Switch pour faire référence au phénomène qui se produit lorsque le contrôleur de la console (souvent celui de gauche) devient défectueux. Presque sans faute, cette petite manette est endommagée de l’intérieur et enregistre les mouvements fantômes qui empêchent de jouer correctement. Même si nous ne touchons pas le joystick analogique gauche, le le contrôleur enregistre les mouvements errants.

A découvrir également : Qui est la femme de Nicolas Bedos ?

Un défaut de conception

C’ est l’avis de l’association française UFC-QQue Choisir. Usure prématurée des PCB et fuite. En conséquence, beaucoup de poussière et de débris peuvent entrer dans le contrôleur et l’endommager. Selon l’enquête de l’association, 65% des victimes de « Joy-Con Drift » ont trouvé ce défaut moins d’un an après l’achat du contrôleur. Un défaut qui ne serait pas lié à la façon dont on utilise la console, puisque les joueurs jeunes ou adultes, intensifs ou occasionnels ont connu exactement le même problème.

Obsolescence planifiée

C’ est la charge de l’association. Déjà demandé par l’UFC-Que choisi en janvier 2020, le Directeur Général de Nintendo France, Philippe Lavoué, s’est engagé à réparer les contrôleurs défectueux, même s’ils sont hors garantie. Mais cela ne suffit pas pour l’association.

A lire en complément : Qui est Zahia ?

Parce que l’obsolescence prévue, depuis 2015, est un crime en France. 2 ans d’emprisonnement, 300.000 euros d’amende, même jusqu’à 5% du chiffre d’affaires annuel de l’entreprise ! Pour le moment, la plainte vient d’être déposée hier, le 22 septembre. Nous attendons donc des nouvelles de nos amis français qui pourraient avoir un impact sur les contrôleurs du monde entier.

Et si on était une victime ?

Affirmez la garantie ! Même si tout cela se produit en France et ne s’applique pas en soi, cela peut, peut-être, fonctionner. Mais n’attendez pas que vous rameniez votre manette, dès les premiers signes d’un défaut, allez-y !

Illustration image (©UNSPASH/ENRIQUEVIDALFLORES)