Les rendements du trading peuvent varier en fonction du marché et du type d’instrument

Si vous êtes à la recherche d’une activité rentable, le trading peut vous sourire. Actions, produits obligataires, matières premières, devises… vous avez de multiples instruments sur lesquels trader. Tous ces actifs peuvent être source de revenus. Toutefois, chaque instrument offre un rendement particulier, et l’état du marché y joue également un grand rôle.

Les actions

Les actions font partie des classes d’instruments financiers les plus répandues en matière de trading. En effet, une action peut être définie comme un titre de propriété d’une partie du capital d’une entreprise. De ce fait, l’achat de ce type d’actif vous octroie automatiquement certains droits.

A lire également : Nos conseils pour bien démarrer en bourse

Dans un premier temps, vous allez recevoir des dividendes. En d’autres termes, vous allez percevoir des bénéfices de l’entreprise, si cette dernière décide de les verser. En fonction de l’action dans laquelle vous aurez investi, vous pourrez vous faire d’énormes revenus si l’entreprise en question maintient le cap.

En France, l’indice action le plus populaire est le Cac 40. Ce dernier regroupe les 40 plus grandes capitalisations boursières des sociétés françaises. Vous pouvez investir sur l’une d’elles pour espérer un rendement optimal.

A voir aussi : Quelles sont les meilleures façons d’épargner et de préparer sa retraite ?

Dans un second temps, vous pouvez également participer à la gestion de l’entreprise émettrice de l’action. Vous pourrez alors voter durant les assemblées générales.

Cependant, pour un rendement optimal, il est primordial de miser sur des entreprises parfaitement implantées comme Google, Coca-Cola, Apple, Facebook, et bien d’autres. Vous pouvez également investir dans les sociétés futuristes comme Tesla.

Les obligations

À la seconde place d’actifs financiers à fort rendement dans le trading, vous avez les produits obligataires. Il s’agit tout simplement des titres de créances provenant de l’État, d’entreprises privées ou même d’organismes publics. Le rendement sur ce type d’actif s’apparente au même principe appliqué aux actions.

En effet, en acquérant une obligation, vous prêtez de l’argent à l’État ou alors à une société émettrice de l’obligation. C’est ainsi qu’en contrepartie, vous allez recevoir des intérêts, appelés communément coupon. C’est alors le montant de l’intérêt estimé en pourcentage qui est considéré comme le rendement de l’instrument financier.

Mais contrairement aux intérêts d’actions, ici ils sont versés à intervalles réguliers. Cependant, il y a une corrélation entre le prix de l’obligation et les intérêts dus. C’est alors que plus le cours d’une obligation grimpe, plus son rendement chute et vice versa.

Vous avez plusieurs catégories d’obligations sur lesquelles vous pouvez investir :

  • les obligations à taux fixe dont le taux d’intérêt est défini dès l’émission.
  • les obligations à taux variable dont le taux d’intérêt est indexé sur un taux de référence.
  • les obligations convertibles en actions où l’échange est bel et bien possible contre des actions de la société émettrice, mais selon des modalités fixées à l’avance.

Enfin, lorsque la durée d’emprunt arrive à expiration, l’argent investi peut dans certains cas vous être remboursé.

Le marché des devises

Un autre marché porteur et favorable au trading : les devises. Ces dernières constituent une classe d’instruments financiers à part entière. Les devises s’acquièrent et se vendent ou s’échangent sur le marché des changes. Ce dernier est aussi connu sous le nom de Forex de l’anglais Foreign Exchange Market.

C’est ainsi que pour se faire des revenus sur ce marché ou tenter d’en obtenir, les investisseurs spéculent sur les taux de change entre les devises. Le marché des changes est une place marchande de gré à gré. Les acheteurs et les vendeurs effectuent des transactions directes. Les monnaies ici s’échangent par paires, dont les plus populaires sont :

  • euro/dollar ;
  • livre/dollar ;
  • livre/euro ;
  • yen/euros, etc.

Cependant, bien qu’il soit très rentable, ce marché est également très risqué. Mais il reste tout de même riche en liquidités et ouvert 24/7.

Les matières premières

Nouvel exemple d’actifs négociable sur les plateformes d’échange : les matières premières. Vous avez dans cette catégorie les métaux précieux comme l’argent et l’or, ainsi que les matières agricoles, les matières énergétiques et le pétrole.

Le prix des matières premières dépend de l’offre et la demande, qui fluctuent selon des facteurs climatiques ou politiques. Il s’agit d’un marché où les fortunes se font et se défont. Il est donc possible de se faire des milliards sur ces instruments, mais vous devez vous informer sur les secteurs politique, économique et financier.