Comment créer son mélange pour cigarette électronique ?

La cigarette électronique dispose d’un espace réservé aux e-liquides. C’est d’ailleurs ce qui permet la vaporisation, la diffusion de son arôme ainsi que son inhalation par son utilisateur. Que vous désiriez apprendre fabriquer votre propre mélange pour cigarette électronique ou juste perfectionner vos connaissances sur le mélange des e-liquides, cet article vous dira tout ce que vous devez savoir dans ce domaine.

En effet, vous avez tout à gagner en préparant vous-même votre e-liquide. Vous aurez l’avantage de contrôler tous les dosages et de mixer les arômes à votre goût. Pour y arriver, vous aurez besoin d’une part, de bonnes informations et le faire avec beaucoup de soins. D’autre part, il vous faudra rassembler les ingrédients nécessaires à la préparation et les différents accessoires dont vous aurez besoin. Grâce aux détails que nous vous donnerons dans les prochaines lignes, vous vous en sortirez comme un véritable professionnel.

A lire aussi : E-liquide DIY facile à faire

Qu’est-ce qu’un e-liquide DIY ?

S’il vous est déjà arrivé de vous demander comment faire du mélange pour votre e-cigarette, alors vous avez déjà songé au e-liquide DIY. En effet, le D.I.Y n’est que l’acronyme de l’expression « Do it yourself » qui signifie en français « faites-le vous-même ». Ainsi, le e-liquide DIY est une alternative qui consiste à réaliser soi-même le mélange de son e-liquide à partir d’ingrédients séparément acheté dans le commerce. Lorsque vous réalisez personnellement le mélange de votre liquide, vous avez toutes les chances d’adapter votre préparation à votre consommation pour un meilleur vapotage. De même, cette expérience sera pour vous l’occasion de tester et de créer de nouvelles saveurs. Très simple et pratique, le principe du DIY consiste à mélanger.

  • Des gouttes d’arômes concentrés, pour la saveur ;
  • De la base neutre de PG/VG contenant le Propylène Glycol (PG) et la Glycérine Végétale (VG), pour la vaporisation ;
  • Du booster contenant entre autres, de la nicotine.

Il est important de noter qu’il est envisageable de préparer un e-liquide sans nicotine. Dans ce cas, vous n’aurez pas besoin de booster. Il vous suffira d’effectuer le mélange, de le laisser pendant au moins 48 heures pour laisser s’exprimer les arômes puis de déguster votre préparation.

A lire également : Comment faire de l'huile de chanvre ?

Pourquoi préparer soi-même son mélange pour cigarette électronique ?

arôme

L’une des principales différences entre la cigarette électronique et la cigarette conventionnelle est la possibilité que vous ayez de préparer personnellement votre mélange et de contrôler avec assurance les dosages. Mais ce n’est pas tout ! Outre cet aspect, le mélange de e-liquide DIY vous garantit une personnalisation totale au niveau de la saveur.

Vous avez l’avantage d’inventer de nouvelles saveurs propres à vous en mélangeant différents arômes pour obtenir un e-liquide qui vous convient. Vous pouvez par exemple décider de vapoter une cigarette électronique saveur menthe avec une légère saveur fraîche de fruits rouges. Dans ce cas, il vous suffira d’ajouter 25 % d’arômes de fruits rouges à 75 % d’arômes de menthe glaciale pour obtenir le combo parfait.

Par ailleurs, le mélange DIY constitue également une occasion de contrôler la puissance aromatique. Pendant que certains vapoteurs sont friands de puissance aromatique légère, d’autres par contre préfèrent un mélange aromatique puissant. Or, il n’est pas toujours sûr de trouver ce que vous préférez dans le commerce au moment ou vous le souhaitez. Quoi qu’il en soit, lorsqu’il s’agit d’un e-liquide DIY, nous vous recommandons de ne pas excéder la limite de 20 % d’arômes dans votre rendu final.

Le hit est une sensation généralement recherchée par les nouveaux vapoteurs qui font une transition entre la cigarette conventionnelle et le sevrage. C’est une sensation de raclement ressentie dans la gorge pendant le vapotage. Le composant à la base de cette sensation est le propylène glycol (PG). Ainsi, le vapoteur qui veut un hit en gorge puissant saura fixer le dosage du PG au cours de sa préparation. La nicotine agissant en partie sur la puissance du hit, vous saurez selon le rendu voulu s’il faudrait la rajouter à votre préparation ou pas et la quantité nécessaire à ajouter au mélange. Plus que tout, la préparation d’un e-liquide DIY vous permet de contrôler le dosage de la nicotine. Sans nicotine, vous aurez un mélange avec un hit très léger. Avec nicotine, vous pourrez contrôler le taux désiré à votre gré.

Le volume de vapeur est déterminé par la présence plus au moins importante de (VG) glycérine végétale. Par conséquent, le vapoteur qui désire un volume de vapeur important pourra opter pour une base avec un ratio PG/VG adéquate (30/70 par exemple) afin d’augmenter la proportion de VG dans son mélange. Par ailleurs, il convient de rappeler que le volume de vapeur n’est aucunement lié au hit. Au contraire, un mélange composé d’une majorité de VG entraine un e-liquide plus doux et plus rond qu’un liquide concentré en PG.

Le choix du conditionnement vous incombe à partir du moment où vous réalisez personnellement votre mélange de e-liquide. De ce fait, vous choisirez vos bouteilles en fonction de vos préférences et habitudes d’utilisation ou plutôt en fonction de votre consommation. Pour la circonstance, vous trouverez dans le commerce des bouteilles allant de 10 à 250 ml.

Créer son mélange DIY pour cigarette électronique est un choix économique. Vous constaterez rapidement en effectuant le calcul de la quantité d’ingrédients utilisés que le choix d’un e-liquide DIY est une solution économique pour votre cigarette électronique.

Les inconvénients de la préparation d’un e-liquide DIY

Autant la préparation du mélange DIY présente des avantages, autant elle présente également des inconvénients. Tels que : le risque d’erreur au niveau du dosage. L’attente au moment du steeping, la diversification des saveurs et la nécessité de trouver un environnement adapté à la préparation. Par ailleurs, la manipulation de la nicotine continue également un inconvénient de la préparation DIY. Bref, la préparation du mélange Do it your self nécessite beaucoup d’engagement et peut paraitre à quelques égards très contraignant. Ainsi, la prudence et la minutie sont de mise pendant vos séances de préparation du mélange DIY.

Comment fabriquer soi-même son e-liquide ?

Lorsque vous désirez fabriquer votre propre mélange pour cigarette électronique, plusieurs solutions s’offrent à vous. Selon que vous soyez un professionnel de la préparation d’e-liquide ou selon que vous soyez amateur, vous pouvez choisir de tout faire à partir de zéro ou de brûler certaines étapes. Pour ce faire, vous avez la possibilité entre opter pour l’utilisation des packs de préparation pré faits dans les boutiques de vente d’e-cig ou sur les sites commerciaux. Cela vous évite de chercher des accessoires d’un côté ou un calculateur d’un autre côté. Vous n’aurez qu’à mettre les boosters de nicotine et l’arôme dans le grand flacon du pack et suivre la procédure détaillée sur la notice de vente.

Le shake and vape est une alternative qui répond aux besoins des vapoteurs peu patients. Il représente une base PG/VG aromatisée de grande contenance sans nicotine, dans lequel le vapoteur peut ajouter un, deux ou trois boosters afin d’obtenir le taux de nicotine voulu. Il a l’avantage de ne nécessiter aucun dosage particulier.

Une autre option consiste à se servir des outils qui aident à créer des packs en mesurant la quantité d’arômes et le taux de nicotine au préalable. De tels outils sont vendus partout dans le commerce et sur les sites internet dédiés à la vente de cigarettes électroniques. Ils vous font gagner énormément en temps et diminuent le risque de rater votre préparation ou de faire des dosages inadéquats. Si à contrario aucune de ces options ne vous tente, il faudra apprêter votre matériel et dégager du temps pour démarrer la préparation à proprement parler.

Les ingrédients indispensables pour créer son mélange pour cigarette électronique

Trois principaux ingrédients seront indispensables à la préparation de votre e-liquide DIY. D’abord la base neutre. Prête à l’emploi, la base neutre sans nicotine et sans goût déterminera la vaporisation, le hit et l’intensité du goût de votre e-liquide. Elle est composée de propylène glycol et de glycérine végétale et représentera 80 % de votre e-liquide. Ainsi, selon votre préférence, vous choisirez une base PG/VG 70/30, une base PG/VG 50/50 ou d’une base PG/VG 80/20.

Ensuite, vous aurez besoin d’arômes concentrés. On distingue une multitude d’arômes différents qui donneront du goût à votre préparation. Les 5 catégories d’arômes généralement utilisées sont :

  • Les fruités ;
  • Les classics ;
  • La menthe ;
  • Les gourmands et
  • Les boissons.

Attention, les arômes pour e-liquide ne sont pas consommables seuls. Ils doivent impérativement être mélangés à une base PG/VG au cours de la préparation.

Enfin, il faudra des boosters de nicotine pour les vapoteurs désirant rajouter de la nicotine à leur mélange. Le booster de nicotine est en d’autres termes une base neutre avec une concentration en nicotine très élevée. Ainsi, pour dans un flacon de 10 ml, on compte 200 mg de nicotine, soit 20 mg de nicotine/ml, dans chaque flacon de booster.

Au-delà de ces trois composants fondamentaux, vous pouvez rajouter des addictifs qui permettent de relever le goût de certains arômes et d’arrondir, au besoin, le rendu final. Toutefois, l’utilisation des addictifs restes optionnels.

Les exemples d’additifs utilisés dans la préparation d’un e-liquide DIY

e-liquide

Au rang des additifs régulièrement utilisés, on compte ;

L’acide Malique (SOUR)

Cet additif provoque pendant le vapotage, une sensation légèrement acide. Il est donc apprécié par la majorité des utilisateurs qui aiment sa saveur acidulée et piquante. D’ailleurs, il est très sollicité dans la fabrication des boissons comme les sodas et les colas et quelques fois dans la fabrication des bonbons. En vapotage, on le marie souvent aux arômes fruités.

Le sweetener

Beaucoup utilisé dans l’industrie agroalimentaire, le sweetener est un édulcorant qui rehausse efficacement la sensation sucrée de vos préparations. Pour le mélange de l’e-liquide DIY, il est employé pour réduire ==l’amertume== de certains arômes et de la nicotine. Le dosage de sweetener recommandé par le laboratoire français industriel est de 1 goutte pour 1 à 2 ml de base.

Le methyl lactate (KOOLADA)

Il a la particularité de procurer une fraicheur semblable à celle du menthol. Contrairement aux autres additifs, le methyl lactate est un produit neutre et sans saveur. Bien qu’il crée une sensation de fraicheur similaire au menthol, il n’a pas le goût de menthe. Il est à utiliser selon vos goûts, mais avec beaucoup de modération.

Le bitter wizard

Contrairement au sweetener qui est employé pour relever le goût sucré du mélange, le bitter wizard est un exhausteur de goût qui sert plutôt à atténuer le goût naturellement sucré des bases et plus particulièrement celui de la glycérine végétale. Pour accentuer son effet, on le combine souvent aux arômes classics.

La Vanilline

Très sollicitée dans les diverses préparations, la Vanilline est un exhausteur utilisé dans le but de rehausser les saveurs du e-liquide. Elle a la particularité d’équilibrer les mélanges d’arômes sans les dénaturer et accélère le processus de steeping. Elle adoucit et arrondit les saveurs et vous permet d’obtenir un rendu final agréable à vapoter.

L’acetyl pyrazine

C’est un additif très concentré qui nécessite délicatesse et savoir-faire pendant la préparation. Son dosage optimal est de 1 à 2 gouttes pour 10 ml. Il est souvent employé pour donner un effet gourmand à vos préparations DIY. Il est habillement sollicité dans les recettes Classics gourmands et gourmandes biscuitées ou caramels et restitue des notes semblables à celle de pop-corn ou noisette grillée.

Les accessoires nécessaires à votre préparation

Une fois que vous rassemblez les ingrédients nécessaires à votre préparation, il vous faudra prévoir les accessoires à utiliser. Pour ce faire, vous devez vous procurer :

Un flacon vide

Plusieurs types de flacons sont vendus sur le marché et vous seront utiles de diverses manières. Trouvez le flacon au volume souhaité pour contenir le mélange à la fin de la préparation. Pour notre part, nous vous conseillons d’opter pour des flacons sécurité enfant. Ces flacons nécessitent d’exercer une pression sur le bouchon avant l’ouverture. Ces flacons sont généralement gradués, facilitant ainsi le dosage des différents composants du e-liquide. De même, lorsque vous souhaitez régler le débit d’e-liquide pendant la consommation, vous pouvez opter pour un flacon disposant d’un goulot réglable ou un flacon avec embout type aiguille.

Une seringue DIY

Pour un dosage précis de chaque ingrédient

Des étiquettes de marquage

Pour noter le taux de nicotine et les différentes informations relatives à chaque mélange.

Des lunettes et des gants en latex

Pour se protéger pendant l’opération.

Un mélangeur DIY

Destiné à accélérer le processus de maturation.

Un matériel de rangement DIY

Un sac ou trousses de rangement pour disposer vos flacons et tous vos outils et

Des produits de nettoyage DIY

Lingettes, désinfectant et tout ce qu’il faut pour préserver votre santé et celle des autres.

La préparation de votre e-liquide en 4 étapes

fabriquer ecig

Maintenant que vous avez toutes les informations et que vous vous êtes procuré tous les ingrédients qui entrent en compte, passons aux étapes de la préparation.

Étape 1 : la préparation du plan de travail

Avant de commencer la préparation de la recette de votre mélange e-liquide, installez-vous sur un plan de travail sec et bien propre. Assurez-vous d’avoir à disposition tous les ingrédients et vérifiez si tous vos accessoires sont propres. Sinon, désinfectez-les avant la préparation. La nicotine étant un agent irritant de la peau, il faudra absolument enfiler vos gants avant de la manipuler.

Étape 2 : l’ajout de l’arôme

Ajoutez en premier l’arôme dans le flacon vide. Si le dosage de l’arôme doit représenter 15 % dans un flacon de 100 ml, par exemple, vous devez verser dans le flacon, 15 ml d’arômes. Faites en sorte d’adapter le dosage en fonction de la composition de votre base. En effet, les bases contenant plus de 50 % de VG nécessitent en général un léger surdosage. Cependant, même si vous souhaitez utiliser plusieurs types arômes, le dosage ne doit pas excéder 20 % du mélange.

Étape 3 : le dosage de la nicotine

Le dosage de la nicotine dépend du volume du flacon utilisé. Ainsi, la plus faible quantité recommandée est de 3 mg/ml. La moyenne idéale est comprise entre 10 et 12 mg/ml. Toutefois, nous vous conseillons de ne pas dépasser 16 mg de nicotine par ml. Ainsi, pour une préparation de e-liquide contenu dans un Falcon de 100 ml, le dosage moyen de nicotine est compris entre 51 et 61 mg et ne doit pas dépasser la limite de 81,5 mg.

Étape 4 : l’ajout de la base neutre PG/VG

Saisissez-vous du flacon de base. Vérifiez qu’il soit correctement fermé puis secouez énergiquement. Verser le contenu sur le mélange proportionnellement au taux d’arômes et à la quantité de nicotine initialement versée dans le flacon. Fermez le flacon dans lequel le mélange est effectué puis secouez-le énergiquement. En effet, il arrive que le propylène glycol et la glycérine végétale se dissocient avec l’immobilité du e-liquide et le temps qui passe. Ainsi, secouer le mélange avant chaque remplissage du réservoir de votre cigarette électronique ou de votre clearomiseur, permet d’avoir un mélange homogène et de dynamiser le liquide.

Le temps de steeping du e-liquide

Réaliser soi-même son mélange de e-liquide est une solution économique et une expérience existante. Ce choix constitue à tout point de vue une solution pratique et avantageuse. Seule, il faudra y dévouer le temps nécessaire et une organisation suffisante. En effet, après la création du mélange, il convient de passer au steeping. Le steeping ou la phase de maturation correspond au moment où vous laissez reposer votre mélange afin de faire ressortir les arômes. Ce temps dépendra bien sûr de vous et vos préférences. Quoiqu’un e-liquide DIY vieux est toujours marqué par un meilleur équilibre, une longueur en bouche plus soutenue et une meilleure rondeur. Alors qu’un e-liquide jeune ou récemment produit est généralement marqué par une richesse aromatique soutenue.

Pour réussir le steeping de votre e-liquide, laissez reposer le mélange entre 48 et 72 heures lorsque vous utilisez des arômes simples tels que les arômes monofruits. En revanche, lorsque vous utilisez les arômes complexes ou les arômes de tabacs, laissez steeper pendant une dizaine de jours au minimum. Si malgré tout, vous êtes impatient de gouter à votre préparation, servez-vous d’un mélangeur pour accélérer le processus de repos.

La conservation du e-liquide DIY

Lorsque vous réussissez toutes les étapes de la préparation, les dosages et le steeping, la dernière phase à réussir avant la dégustation est l’étape de la conservation. En effet, vous n’êtes pas obligé de consommer directement vos e-liquides après la préparation. Néanmoins, pour espérer trouver un e-liquide de bonne qualité au moment de la consommation, il faudra conserver vos flacons à l’abri de la lumière et de la chaleur. Pour la sécurité des enfants, des personnes vulnérables et de vos animaux domestiques, vous devez le garder hors de portée et sous clefs.

liquide

Quelles précautions prendre au cours de la préparation et la manipulation du mélange DIY ?

D’abord, la préparation d’un e-liquide DIY doit se dérouler dans les meilleures conditions d’hygiène et dans un endroit salubre. En plus, il est recommandé de ne pas confier cette tâche à un mineur. De même, l’implication et l’expérience d’un vapoteur favorisent en général un meilleur rendu que la manipulation par une personne qui ne s’y connait pas.

En effet, aucune étude ne démontre que la nicotine est une substance cancérigène. Elle ne l’est pas ! Cependant, utilisée à forte dose par ingestion ou par voie cutanée, elle peut s’avérer très toxique et avoir des effets néfastes sur la santé. C’est pour cette raison qu’il est important de rester prudent au cours de la préparation du mélange et de se protéger en portant des gants de protection, des lunettes et un tablier de travail.

Au moindre contact de la nicotine avec votre peau, arrêtez-vous automatiquement et rincez abondamment avec de l’eau avant de poursuivre l’opération. Si par inadvertance, vous avez de l’e-liquide dans la bouche, crachez-le puis rincez abondamment votre bouche. En cas d’ingestion importante d’e-liquide, ne perdez pas une seule minute. Contactez immédiatement votre médecin, expliquez les faits et demandez à être pris en charge le plus rapidement possible.

Par ailleurs, il est crucial de préciser que les produits contenant de la nicotine sont interdits de vente aux mineurs sous quelque prétexte qu’il soit. De même, il est fortement déconseillé aux personnes souffrant de problèmes cardio-vasculaires, de prendre la cigarette électronique et tous les produits composés de nicotine. Il en est de même pour les femmes enceintes et celles qui allaitent les nouveau-nés. La nicotine est susceptible de causer une dépendance, chez le consommateur. Par conséquent nous déconseillons aux non-fumeurs ainsi qu’aux ex-fumeurs qui envisage en consommer.

En définitive, il convient de dénoter que la vape au-delà des controverses et de toute la polémique née autour d’elle reste un potentiel moyen de sevrage pour les fumeurs de cigarette conventionnelle. Contrairement à ce qu’on pourrait s’imaginer, la préparation du mélange pour sa cigarette, est loin d’être une aventure périlleuse. C’est une expérience enrichissante et excitante qui permet au vapoteur d’avoir le contrôle sur chaque composant de l’e-liquide qu’il consomme.

La cigarette électronique : une alternative au tabac qui séduit des millions de personnes

Depuis quelques années, les cigarettes électroniques se démocratisent et s’insèrent peu à peu dans la société. Le nombre de vapoteurs augmente chaque année, tandis que le nombre de fumeurs diminue. Des centaines de médecins à travers le monde mettent en avant la cigarette électronique comme une alternative intéressante au tabac. Elle permet en effet un sevrage doux plus efficace que les patchs à la nicotine puisque les consommateurs continuent d’inhaler de la fumée et de faire le même geste. Mais cette fois-ci, il n’y a plus de combustion.

Par conséquent, aucune odeur de tabac n’échappera ni de votre cigarette électronique, ni de votre bouche avec inhalation. C’est la fin de cette odeur qui dérange les non fumeurs (et même certains fumeurs). Celle qui s’incruste partout, dans la peau, les cheveux et les vêtements. Avec la cigarette électronique, vous choisissez un goût qui laisse généralement échapper une délicieuse odeur. L’avantage certain se retrouve également dans la composition des produits. En passant à la cigarette électronique, vous vous séparez de plus de 4000 substances dangereuses et / ou cancérigènes présentes dans le tabac. Enfin, avec la cigarette électronique, vous faites de belles économies, comme vous pouvez le constater en vous rendant sur ce site web.

En moyenne, un fumeur de cigarettes classiques dépense par mois plus de 300 euros. Le vapoteur quant à lui dépenserait en moyenne 50 euros par mois. Une grosse différence qui se ressent logiquement à la fin du mois. Vous n’avez à acheter la cigarette électronique qu’une seule fois. Il vous faudra uniquement changer de résistance une fois par mois. A l’achat, il existe désormais des cigarettes électroniques pour tous les budgets, même les plus modestes. Un tour rapide sur le site vous permet de voir à quel point certains modèles sont accessibles. D’autant plus que si vous en prenez soin, vous n’avez pas à la changer, elle vous accompagne pendant de longs mois, voire années.

L’achat sera en outre très vite remboursé compte tenu du prix actuel des cigarettes qui ne cesse d’enfler à cause des taxes imposées par le gouvernement pour pousser les français à arrêter la consommation de tabac. Ce dernier est en effet le seul produit de la consommation courante qui tue la moitié de ses consommateurs. Chaque année, ce sont plus de 70 000 français qui meurent des conséquences du tabac. Il est à l’origine de certaines maladies comme évitables, à l’image du cancer du poumon.

En passant à la cigarette électronique, vous limitez vos risques de développer une maladie et de voir votre espérance de vie être réduite. Pour autant, vous conservez le plaisir que vous avez à vous retrouver seul avec vous-même, accompagné d’une cigarette. La différence, c’est qu’il faut charger celle-ci. Mais vous ne dérangerez plus personne avec l’odeur ou la fumée, et vous ferez des économies conséquentes qui vous permettront de dépenser votre argent dans d’autres choses que des produits qui vous tuent. Dans les liquides proposés à la vente se trouve de la nicotine. Les dosages changent selon votre envie. Il est conseillé de débuter avec un dosage relativement fort pour être sûr de ne pas craquer pour une cigarette. Avec le temps, vous pouvez diminuer le dosage petit à petit jusqu’à vous sevrer totalement de la nicotine (après avoir été sevré du tabac, donc).

Vous pouvez en plus changer de goût en fonction de vos préférences ou du temps qu’il fait. Profiter d’une terrasse au soleil avec un liquide menthe fraîche, ou se réchauffer l’hiver avec un produit à base de vanille ou de café. Vous décidez de l’odeur et du goût que vous souhaitez avoir.

Penser à la cigarette électronique quand on veut arrêter de fumer, c’est faire le choix d’un sevrage qui se fait en douceur et qui se montre logiquement plus efficace car il n’est pas soudain. La cigarette électronique a pour elle des avantages notables, et vous pouvez en trouver au meilleur prix sur internet. Alors passez commande et dites une bonne fois pour toute adieu au tabac. Vous ne regretterez pas l’expérience, bien au contraire. Choisir de vapoter plutôt que de fumer, c’est choisir de privilégier sa santé et son porte-monnaie.

Show Buttons
Hide Buttons